D’où vient l’astigmatisme ?

À l’origine du problème, c’est généralement la forme de la cornée - soit la partie transparente du globe oculaire devant l'iris - qui n’est pas idéale. Au lieu d’être parfaitement ronde comme un ballon de football, celle-ci présente un défaut de courbure. Autre cas de figure, beaucoup plus rare : quand le cristallin, la lentille naturelle située à l’intérieur de l’œil, a lui-même un défaut de courbure. La cornée et le cristallin peuvent également tous deux avoir cette forme irrégulière.

La conséquence de ce défaut ? Les rayons lumineux ne se focalisent pas sur un point unique de la rétine, la membrane sensible de la vision située au fond de l’œil. Ils aboutissent au contraire sur différents points en avant et/ou en arrière de celle-ci. Le cerveau ne peut alors interpréter l’image de façon nette et précise.

Comment voit une personne astigmate ?

Personne ne possède une cornée parfaitement sphérique. Pour autant, tous les astigmatismes ne nécessitent pas d'être corrigés. C'est l'importance du défaut qui va causer une gêne visuelle plus ou moins importante. S'il est très léger, la vue reste bonne et l’astigmatisme passe totalement inaperçu. Quand il est moyen, les symptômes ressentis peuvent être variés et diffus. Par exemple :

  • des maux de tête,
  • une fatigue oculaire,
  • un besoin de plisser les yeux,
  • une sensibilité particulière à la lumière,
  • des difficultés à différencier certains caractères comme le E du B ou le 8 du 0 par exemple.

Même lorsque le défaut visuel est fort, les personnes astigmates peuvent ne pas être conscientes de leur vision déformée et imprécise. D’où l’importance de repérer et de corriger ce trouble chez l’enfant à l'âge scolaire.

Quelles sont les causes de l’astigmatisme ?

Dans la majorité des cas, l’astigmatisme est présent dès le plus jeune âge et évolue peu ou pas au cours de la vie. Mais il n’est pas héréditaire pour autant ! On explique toutefois encore assez mal les raisons de sa survenue…

L’astigmatisme peut aussi être acquis. Il peut par exemple résulter d’une blessure de la cornée. Ce genre d’accident peut malheureusement survenir lorsque l’on bricole ou que l’on jardine sans porter de lunettes de protection, et qu’un projectile aboutit dans l’œil. L’astigmatisme peut aussi apparaître dans d’autres circonstances, comme dans des cas qui engendrent une cicatrisation : après une infection ou une greffe de cornée, par exemple.

Enfin, l’astigmatisme peut aussi être le symptôme d’un kératocône. Cette maladie oculaire entraîne une déformation progressive de la cornée. Cette déformation est, entre autres complications, à l’origine d’un astigmatisme qui va s’aggraver au fil du temps.

Comment l’astigmatisme est-il détecté ?

L’astigmatisme est détecté lors d’un examen de la vue classique. Pour cela, l’ophtalmologiste peut faire passer le test de Parent, qui permet de repérer un astigmatisme quand l'une ou plusieurs de ses lignes apparaissent floues. Mais il mesure surtout les rayons de courbure de la cornée, puis la valeur de l’astigmatisme à l'aide d'un réfractomètre. Le praticien vérifie ensuite les besoins de correction évalués par la machine, en faisant passer un test d'acuité et en interrogeant sur le confort de cette correction.

Testez votre vue
Nos tests interactifs vous donneront un aperçu de la performance de votre vue

Comment repérer l’astigmatisme sur une ordonnance de lunettes ?

L’astigmatisme est mentionné par un chiffre, une puissance, entre parenthèses, qui s'exprime en dioptrie, suivi d’un degré. Il est positionné après une éventuelle myopie ou une hypermétropie. Par exemple, la mention OD - 2,00 (- 1) 90° indique pour l’œil droit :

  • une myopie de 2 dioptries,
  • un astigmatisme de 1 dioptrie à 90 degrés.

Alors que la dioptrie fait référence à la puissance de l'astigmatisme, le degré fait référence à son axe. Voici quelques indications pour bien lire votre ordonnance :

  • Entre 0 et 1 dioptrie : l’astigmatisme est faible. On estime que la majorité d’entre nous présenterait au minimum un astigmatisme de cet ordre, souvent sans s’en apercevoir.
  • Entre 1 et 2 dioptries : l'astigmatisme est moyen.
  • Au-delà de 2 dioptries : l'astigmatisme est fort.

Ce trouble visuel est le plus fréquemment associé à la myopie ou à l’hypermétropie, ainsi qu’à la presbytie après 40 ans.

Comment corrige-t-on l'astigmatisme ?

L’astigmatisme peut être corrigé grâce à des verres de lunettes, dits toriques, ou des lentilles de contact spécialement conçues pour les astigmates. Leur courbure spéciale va compenser celle de votre œil astigmate.

La chirurgie réfractive est également possible pour corriger un astigmatisme, à condition bien sûr de ne pas présenter de contre-indications comme un kératocône. L’objectif de l’intervention ? Remodeler la cornée. Et il est possible de corriger ses autres défauts visuels durant la même intervention, pour mettre définitivement ses lunettes au placard !

Vous vous posez des questions sur votre vue ? Passez notre test de vue en ligne dédié et au moindre doute, n’hésitez pas à consulter un ophtalmologiste !

CE CONTENU VOUS A PLU ?
4.5 / 5
6 votes