Introduction

Vous le savez sans doute : les personnes myopes voient flou de loin. Selon le degré de myopie, il arrive aussi que les personnes ne puissent pas voir net de près, même en faisant un effort de mise au point.

Qu’est-ce qu’une myopie forte ?

On parle de myopie forte lorsqu’elle dépasse les -6 dioptries. L’œil d’un « myope fort » est généralement beaucoup plus long qu’un œil « normal ». Résultat : l’image regardée ne se forme pas exactement sur la rétine – la membrane qui tapisse le globe oculaire – mais en avant de celle-ci. La vision est  donc floue. 

Et plus la myopie est forte, plus le point de vision de l’image nette est proche de l’œil. Ainsi, une personne myope de -1 dioptrie voit net sans effort jusqu’à 1 mètre et flou au-delà. Une personne myope de -6 dioptries voit net sans effort jusqu'à 16 cm, et flou au-delà. 

La myopie forte est heureusement plutôt rare : elle ne concerne que 2%* des Français et ne représente qu’une petite part de la population myope. Mais la myopie progressant, en particulier chez les jeunes, les forts myopes sont de plus en plus nombreux.

Quelles sont les causes d’une myopie forte ?

La myopie forte a en partie les mêmes causes que les autres degrés de myopie :

  • La génétique d’abord, puisqu’un enfant dont les deux parents sont myopes aura six fois plus de risque que les autres d’être myope**.
  • L’environnement et nos nouveaux modes de vie : le manque d’exposition à la lumière naturelle*** et l’augmentation du temps passé à solliciter ses yeux au près, par exemple sur écrans****, sont également des facteurs de risque de la myopie. 

Plus rarement, la myopie forte n’est pas due à un œil trop long mais à une déformation de la cornée, qui est trop courbée. Il existe également une forme de myopie évolutive qui peut entraîner à terme une myopie forte.

La myopie évolutive, une myopie qui ne cesse de progresser :

Appelée parfois « myopie progressive », « myopie dégénérative » ou « myopie-maladie », il s’agit d’une forme de myopie qui apparaît chez l’enfant ou l’adolescent. Elle a ensuite la particularité de progresser rapidement  : l’œil s’allonge et la myopie s’accentue jusqu’à dépasser les -8 dioptries. Heureusement, plusieurs solutions existent aujourd’hui pour freiner son évolution. L’ophtalmologiste peut prescrire le port de lentilles spécialisées de nuit, des lentilles appropriées portées le jour, ou des gouttes d’atropine. Le port de verres bifocaux prismatiques peut aussi être envisagé.

Chez un enfant atteint de myopie évolutive, l’enjeu est de ralentir la progression de la myopie afin de préserver au maximum la vision mais aussi de limiter le risque de complications liées à la myopie forte.

Quels sont les risques associés à une forte myopie ?

La myopie forte est la 5ème cause de cécité en France*. La perte des capacités visuelles n’est pas uniquement due aux dioptries manquantes mais aussi aux pathologies associées. Ce degré de myopie comporte en effet un risque accru de complications graves. Pourquoi ? Parce que plus l’œil est long, plus la rétine est distendue, fragilisée, mal irriguée et susceptible de se déchirer.

Les principales complications que la myopie forte peut entraîner sont :

  • Le risque de décollement et de déchirure de la rétine.
  • Le risque d’atrophie ou d’hémorragie maculaire.
  • Le risque de cataracte, qui se développe en moyenne 10 ans plus tôt chez les personne fortement myopes(5).
  • Le risque de glaucome, qui touche 10% des forts myopes, contre 2% de la population***** .

Ces complications doivent être prises en charge au plus tôt pour préserver les capacités visuelles. C’est pourquoi les personnes fortement myopes doivent bénéficier de contrôles très réguliers de la vue chez l’ophtalmologiste. Et cela même si leur myopie a été opérée, puisque ces interventions améliorent la vue mais ne protègent pas des complications.

La myopie forte se corrige-t-elle ?

La myopie forte peut se corriger comme les autres degrés de myopie, grâce au port de lunettes ou de lentilles de contact. Lorsque l’on est fortement myope, il est indispensable de posséder au moins une paire de lunettes à sa vue, que la personne portera lorsqu’elle retire ses lentilles, voire une autre paire en secours. Les verres correcteurs pouvant rapetisser l’image au-delà d'un certain degré de myopie, certains leur préfèrent les lentilles de contact souples ou rigides qui ne modifient pas la taille des objets.

À NOTER : dans quelques cas rares, lorsque la myopie est très forte, il n’est parfois pas possible de la corriger pour parvenir à une vision parfaitement nette, de 10/10e à chaque œil.

Bien choisir sa paire de lunettes lorsque l’on a une forte myopie :

Vous avez une myopie forte ? Au moment de choisir vos lunettes, pour obtenir des verres plus fins et plus esthétiques, optez pour une monture de petite taille. De même, évitez les montures « invisibles » à verres percés qui mettent trop en valeur l’épaisseur du verre. Enfin, préférez les verres amincis, conçus spécialement pour votre degré de défaut visuel.

La myopie peut-elle se traiter ?

Oui, une forte myopie peut être opérée pour être traitée, mais la faisabilité de l'opération dépendra de plusieurs facteurs parmi lesquels l'épaisseur de votre cornée, la stabilité de la myopie (sachant qu'une myopie forte peut se stabiliser plus tard qu'une myopie faible ou moyenne), et l'absence de contre-indication (kératocône, glaucome, pathologie de la rétine par exemple).

L’ophtalmologiste évalue, selon les caractéristiques de votre myopie et la santé de vos yeux en général, la méthode appropriée. Le laser peut être utilisé (chirurgie réfractive) ou un implant peut être inséré dans l’œil pour corriger la myopie. En effet, si votre cataracte doit être opérée, votre myopie pourra être corrigée durant la même intervention : en remplaçant le cristallin par un implant, l’ophtalmologiste tiendra compte de la valeur de la myopie pour choisir l'implant le plus adapté. 

Vous envisagez de faire opérer votre myopie ? Vous vous demandez si c’est le bon moment pour le faire ? Découvrez notre article dédié.


Une maladie cécitante orpheline : la myopie forte. Dominique Chauvaud. Bull. Acad. Natle Méd., 2005, 189, no 5, 867-872, séance des Membres Correspondants, 24 mai 2005.
** Par rapport à un enfant ayant deux parents emmetropes - Pacella R, Mclellan J, Grice K, Del Bono E, Wiggs J, Gwiazda J (1999). Role of genetic factors in the etiology of juvenile-onset myopia based on longitudinal study of refractive error. OptVis Sci.; 76 : 381-386.
*** Sherwin JC, Reacher MH, Keogh RH, Khawaia AP, Mackey DA, Foster PJ (2012). The association between time spent outdoors and myopia in children and adolescents :a systematic review and meta-analysis. Ophthalmology; 119(10) : 2141-51.
**** Huang et al. 2015, Saw et l. 2002 et 2008.
***** Myopie. Docteur Marc Timsit Complications de la myopie.

Trouver un ophtalmo
CE CONTENU VOUS A PLU ?
4.9 / 5
12 votes