Le diabète, c'est quoi ?

Lorsqu’en laboratoire, vous effectuez deux mesures de glycémie (taux de sucre dans le sang) et que celles-ci révèlent un défaut d’assimilation, un excès de sucre, vous pouvez être atteint de diabète. Reste à savoir lequel, puisqu’il en existe deux types :

  • Le diabète de type 1 est propre aux personnes qui ne produisent pas du tout d’insuline. Cette hormone naturelle, sécrétée par le pancréas, est indispensable à l’organisme car elle régule la glycémie.
  • Le diabète de type 2, lui, concerne les individus qui la sécrètent en quantité suffisante mais dont le corps, en raison de l’âge, du surpoids ou de la sédentarité excessive, ne peut l’utiliser correctement. Sachez qu’il est possible, en respectant un mode de vie adapté et en suivant un traitement, de contrôler la maladie et ses incidences potentielles sur les yeux.

Une atteinte de la rétine

Quel rapport avec la santé visuelle, donc ? Lorsqu’il survient de manière répétée, l’excès de sucre dans le sang peut entraîner des lésions au niveau de la rétine. Les médecins utilisent le terme de « rétinopathie diabétique », qui toucherait environ 30% des malades. Leur rétine est en fait moins bien nourrie et pour pallier ce déficit vasculaire, elle crée de petits vaisseaux sanguins. Mais ceux-ci sont très fragiles et se rompent facilement, entraînant des saignements ou micro-anévrismes. Peu à peu, ce phénomène gagne du terrain et affecte la vue. Un diabète mal équilibré peut également provoquer un œdème maculaire. Cette atteinte de la macula, située au milieu de la rétine, entraîne une baisse de l’acuité. Malheureusement, les patients diabétiques sont aussi plus susceptibles que les autres d’être atteints d’une cataracte.

Un suivi régulier chez l’ophtalmologiste

La bonne nouvelle ? Ces problèmes peuvent être prévenus grâce à une surveillance régulière et un traitement efficace du diabète. Si vous êtes diabétique, consulter votre ophtalmologiste, au moins une fois par an, est indispensable, notamment pour déceler une rétinopathie diabétique qui ne présente pas de signe avant-coureur. Le praticien portera une attention toute particulière à l’état de votre rétine.

Il réalisera plusieurs types d’examens : contrôle habituel de l’acuité visuelle, mesure de la tension de l’œil, OCT – une forme très poussée d’observation de la structure de l’œil par imagerie médicale –, examen de fond d’œil, mais aussi une angiographie rétinienne pour jauger l’état des petits vaisseaux.

Notez que la vigilance s’impose entre chaque consultation. Si vous observez une baisse soudaine de votre acuité visuelle ou si vous voyez des lettres déformées lorsque vous lisez, il faudra prendre un rendez-vous supplémentaire chez l’ophtalmologiste. Ces quelques règles vous permettront de préserver votre santé visuelle en menant une vie tout à fait normale.