L’hypermétropie est généralement causée par un œil “trop court”. La distance entre la rétine et la cornée est insuffisante. L’œil forme donc l’image de l’objet vu bien en arrière de la rétine. Beaucoup de bébés et de jeunes enfants sont hypermétropes, mais ce défaut visuel a généralement tendance à disparaître avec la croissance du globe oculaire. Mais pas toujours…

Une histoire d’accommodation…

L’hypermétrope voit bien de loin, mais les objets proches lui paraissent flous. Pour voir net de près, le cristallin accommode. Cette action peut être comparée au système de mise au point automatique d’un appareil photo autofocus. Quand l’objet se rapproche de l’œil, le cristallin se tend et augmente sa puissance. En fait, l’hypermétrope voit bien de loin grâce à un effort d’accommodation que ne fait pas une personne “normale”.

Plus l’hypermétropie est forte et plus l’effort d’accommodation nécessaire pour voir net est important. Cet effort peut se faire ressentir par des maux de tête, des yeux irrités et une fatigue visuelle en fin de journée.

L’hypermétropie légère à modérée, un défaut asymptomatique

En dehors d’une hypermétropie importante, qui nécessite le port de lunettes en permanence, ce défaut visuel peut passer inaperçu à un degré mineur. Étonnant ? Les enfants et les jeunes adultes ont un grand pouvoir d’accommodation. C’est pourquoi leur hypermétropie peut ne pas être détectée. Il est d’ailleurs recommandé d’effectuer chez les enfants un bilan visuel, idéalement avant l’entrée au CP.

Si l’hypermétropie est modérée, des lunettes peuvent être prescrites pour lire, écrire ou passer du temps devant un écran. La correction de l’hypermétropie se fait par le port de lunettes dont le verre convexe refocalise l’image sur la rétine. Cette correction est généralement inutile si l’hypermétropie est faible et ne provoque pas de gêne.

L’hypermétropie se révèle souvent à l’âge de la presbytie

Un adulte dont l’hypermétropie n’a pas été diagnostiquée, ni corrigée risque de voir flou de près dès la trentaine. En effet, à cet âge, le pouvoir d’accommodation du cristallin commence à diminuer. Un hypermétrope non corrigé risque de ressentir une gêne pour la vision de près, puis de loin. Et avec l’arrivée de la presbytie, vers 40-45 ans, la baisse de la vision va évoluer rapidement. Le besoin de correction et de porter ses lunettes en permanence s’avère alors indispensable.

Des maux de tête légers en fin de journée ? Une difficulté à se concentrer sur des tâches de précision ou en vision de près ? Il ne faut pas négliger ces signes qui peuvent révéler une hypermétropie.

Faites le test en ligne et au moindre doute, n’hésitez pas à consulter votre ophtalmologiste.

----

* Qualifie une surface courbe bombée vers l'extérieur (inverse = concave). Un verre correcteur convexe a une puissance positive pour compenser par exemple une hypermétropie ou une presbytie.