Tension oculaire, pression intraoculaire, pression à l'intérieur de l’œil, schéma de l’œil

La tension artérielle mesure la pression du sang dans les artères. Dans l’œil, ce n’est pas le sang qui circule, mais l’humeur aqueuse. Ce liquide transparent a deux grandes fonctions : il maintient la forme du globe oculaire pour qu’il fonctionne correctement et il nourrit le cristallin dépourvu de vaisseaux sanguins. La pression oculaire (ou plus exactement intra-oculaire) est donc la pression de l’humeur aqueuse qui circule dans l’œil.

L’humeur aqueuse, comment ça marche ?

L’humeur aqueuse remplit l’espace qui se trouve entre la cornée, partie transparente du globe oculaire située en avant de l’œil, et le cristallin, situé en arrière, dans le globe. Elle est fabriquée par le corps ciliaire, une glande à laquelle le cristallin est suspendu. Renouvelée toutes les deux ou trois heures, l’humeur aqueuse circule à l’intérieur de l’œil. Elle traverse ainsi la pupille, entre dans la partie située entre l’iris et la cornée, appelée chambre antérieure, et se dirige ensuite vers l’angle irido-cornéen (entre l’iris et la cornée)où elle est filtrée et évacuée hors de l’oeil. La tension oculaire mesure donc la pression de l’humeur aqueuse.

Comment se mesure la pression oculaire ?

Soyez rassuré : la prise de la tension oculaire est un examen indolore, qui se pratique dans le cabinet de l’ophtalmo. Ce dernier utilise le plus souvent un tonomètre à air. Cet instrument propulse un petit jet d’air sur la cornée, vous ne sentirez rien, mais serez surpris, au moins la première fois.

Que signifie une pression oculaire trop forte ?

La pression est mesurée en millimètres de mercure, les valeurs normales étant comprises entre 10 et 21 mm Hg (le symbole du mercure). Si la pression est plus élevée, cela peut indiquer que vous avez un glaucome. Cette maladie, indolore, endommage à terme le nerf optique mais elle peut être traitée si elle est dépistée à temps. Une élévation de la pression se fait le plus souvent progressivement à bas bruit, sans douleur ni symptôme d’alerte.

Il existe aussi des glaucomes aigus, lorsque la pression augmente brutalement (par exemple si l’angle irido-cornéen se ferme pour diverses raisons). Dans ce cas l’oeil est douloureux et rouge, la vision est brouillée, et il faut consulter l’ophtalmo en urgence. Vous devez par ailleurs savoir que les risques de contracter un glaucome augmentent avec l’âge, ou lorsqu’un membre de votre famille est déjà atteint de cette affection. Il est donc important de faire mesurer votre tension oculaire régulièrement, encore plus à partir de 40 ans… Histoire de relâcher la pression !