Hétérochromie : les yeux vairons, c’est quoi ?

Vous avez déjà vu une personne avec les deux yeux de couleurs différentes, en vous demandant comment c’était possible ? Il s’agit d’une personne avec les yeux vairons, ou pour parler en jargon scientifique, d’une personne atteinte d’hétérochromie.

Pour mieux comprendre, faisons un point sur la couleur des yeux. L’iris est la région oculaire qui donne la couleur de nos yeux. Dans la plupart des cas, l’iris est marron ou bleu, mais il peut aussi avoir une coloration verte, grise, ou noisette, selon votre patrimoine génétique.

La couleur de l’iris évolue au fil des premiers mois de vie, sous l’action de la mélanine. Elle devient définitive autour de nos 6 mois. Chez les personnes avec les yeux vairons dès la naissance (hétérochromie congénitale), c’est à cet âge que l’on peut constater l’hétérochromie.

Les deux types d’hétérochromie

L’hétérochromie peut se présenter sous deux formes différentes :

  • L’hétérochromie irienne ou complète : les deux iris présentent une couleur différente, par exemple, un œil bleu et un œil marron.
  • L’hétérochromie iridis ou partielle : une partie de l’iris présente une couleur différente, par exemple, un œil vert avec une tache marron.

À NOTER : selon l’origine de l’hétérochromie, celle-ci peut également se manifester sur la peau ou sur les cheveux. Les personnes concernées présentent alors des zones de dépigmentation sur la peau, une mèche blanche, ou simplement quelques cheveux blancs, et ce, dès un très jeune âge.

Quelles sont les causes à l’origine des yeux vairons ?

Lorsqu’une personne a les yeux vairons, son hétérochromie peut avoir différentes origines. Si elle a les yeux vairons depuis la naissance, on parle d’hétérochromie congénitale. Si ses yeux sont devenus vairons au cours de sa vie, on parle d’hétérochromie acquise.

Dans ce dernier cas, la personne a développé une hétérochromie, à la suite de lésions (un coup, un choc), ou d’une maladie sous-jacente. Ainsi, les facteurs à l’origine des yeux vairons sont nombreux et variés :

  • La génétique : pour les personnes qui présentent une hétérochromie congénitale, il peut s’agir d’un simple patrimoine génétique, sans pathologie. Il peut aussi s’agir d’une pathologie congénitale, si un des parents présente une neurofibromatose, le syndrome de Waardenburg ou de Claude Bernard.
  • La survenue d’un glaucome ou le traitement associé.
  • Une hémorragie.
  • Un mélanome ou une tumeur oculaire, avec prolifération excessive des mélanocytes.
  • Une uvéite ou autre inflammation oculaire.
  • Une Iridocyclite hétérochromique de Fuchs, qui est une inflammation de la chambre antérieure de l’œil, responsable d’une altération de la couleur de l’iris.
  • Certaines maladies rares.

Yeux vairons : une prise en charge médicale est-elle nécessaire ?

Chez les personnes présentant une hétérochromie bénigne, il n’y a pas d’autres symptômes associés à cette particularité dans la coloration de l’iris. S’il s’agit d’une hétérochromie acquise, il faut en trouver la cause et agir, mais il n’existe pas de traitement pour « rectifier » la couleur des yeux. Dans les cas où la gêne esthétique est trop importante, le port de lentille de couleur est une solution.

Si vous constatez un changement de couleur de vos iris, n’attendez pas pour consulter un ophtalmologiste. L’apparition des yeux vairons n’est pas anodine : il peut s’agir d’une affection sous-jacente, et il est indispensable de vous faire dépister rapidement. Selon la cause de cette hétérochromie acquise, un traitement ou une chirurgie peut être nécessaire (si hémorragie ou corps étranger dans l’œil après un accident par exemple). L’hétérochromie acquise peut aussi être bénigne, auquel cas vous pourrez être totalement rassuré après avoir consulté.

Le saviez-vous : ces personnalités ont les yeux vairons !

Si pour certains, les yeux vairons représentent une gêne esthétique, certaines personnalités ont su en faire leur point fort ! Comment ne pas succomber au regard empreint de mystère de Mila Kunis, de Kate Bosworth, de Jane Seymour ou encore, du mannequin Sarah Mc Daniel ? Chez les hommes, les regards perçants de Josh Henderson ou de Benedict Cumberbatch font également des ravages.

Quant à David Bowie, souvent cité comme exemple lorsqu’on parle des yeux vairons, n’a en fait pas d’hétérochromie : simplement une pupille qui est restée dilatée, à la suite d’un choc, lors d’une altercation physique à l’adolescence.

Trouver un ophtalmo
CE CONTENU VOUS A PLU ?
4.5 / 5
17 votes