Qu’est-ce que la myopie ?

La myopie, c’est ce trouble de la vue qui nous fait voir flou de loin, alors que la vision intermédiaire ou de près reste nette. Il s’agit du problème de vue le plus couramment corrigé.

Pourquoi une personne myope voit-elle flou de loin ?

Une personne myope voit flou de loin car l’image de ce qu’elle regarde ne se forme pas sur sa rétine (cette membrane sensible qui tapisse le fond de l’œil), mais en avant de celle-ci. En cause, un « œil trop long », car la distance entre la cornée et la rétine est trop importante.

La myopie est-elle héréditaire ?

Très certainement. Un enfant dont les deux parents sont myopes a 6 fois plus de chance d'être myope à son tour. Les causes de la myopie sont cependant peu connues. On a longtemps pensé que son origine était uniquement génétique. Mais devant le véritable « boom » de personnes myopes de ces dernières années, les scientifiques ont commencé à soupçonner également des causes environnementales. 

Concrètement, s’il est vrai qu'il existe des « familles de myopes », les modes de vie actuels seraient donc aussi responsables de l’apparition de ce trouble visuel. Le manque d’exposition à la lumière du jour durant l’enfance, le peu d’activités de plein air ou encore le travail prolongé en vision de très près, le nez sur la feuille, seraient notamment en cause.

Comment se révèle une myopie ?

Le principal signe est une baisse progressive de l’acuité visuelle de loin. Elle peut s’accompagner de maux de tête dus à une fatigue oculaire. Au quotidien, la plupart des myopes (ceux qui ont une myopie légère à moyenne) n’ont pas de problème pour voir de près, mais ont par exemple du mal à lire ce qui est écrit sur un panneau dans la rue ou sur un tableau. C’est d’ailleurs le plus souvent à l’âge scolaire, vers 6-7 ans, puis à la puberté, que la myopie apparaît. Elle progresse au fil de l’adolescence et se stabilise en général dans la vingtaine.

Il existe par ailleurs une myopie dite « pathologique » ou « dégénérative », beaucoup plus rare, qui apparaît plus tôt dans l’enfance et progresse rapidement.

Comment peut-on savoir si l'on est myope ?

Plisser les yeux, avoir besoin de se rapprocher de la télévision pour lire les sous-titres ou avoir du mal à recopier les exercices de maths écrits au tableau peuvent être des signes de myopie. Pour en avoir le cœur net, direction l’ophtalmologiste, systématiquement à l'entrée au CP et au collège, ou dès que des signes font leur apparition pendant les études. Il fera passer un examen de la vision afin de détecter une éventuelle myopie et d’autres troubles associés, comme l’astigmatisme.

Quels sont les différents niveaux de myopie ?

La myopie se mesure en dioptries. L’ophtalmologiste considère que la myopie est légère si elle est comprise entre -0,25 et -3, moyenne entre -3 et -6, forte au-delà de -6 dioptries. Les myopies très légères peuvent passer inaperçues ou ne gêner la personne que lors de certaines activités, au cinéma ou en conduisant. Près de 40%* des Français sont concernés et 65%* d'entre eux n'ont une myopie que légère.

Que faire quand on est myope ? Ce défaut peut être corrigé facilement en portant des lunettes à verres divergents, ou des lentilles de contact, qui vont repositionner correctement l'image qui entre dans votre œil sur la rétine. Également possible : une intervention chirurgicale, recommandée une fois que la myopie est stabilisée. Demandez conseil à votre ophtalmologiste, il vous aidera à trouver la solution qui convient le mieux !


*Source : chiffres du Syndicat national des ophtalmologistes de France (SNOF) cités dans le document de la Haute Autorité de Santé (HAS) "Troubles de la réfraction : délivrance des verres correcteurs par les opticiens dans le cadre d’un renouvellement" (mars 2011).