C’est quoi, la tension oculaire ?

Tension oculaire, pression intraoculaire, pression à l'intérieur de l’œil, schéma de l'œil

L'œil, comme un ballon ou un pneu, est gonflé à une certaine pression : la pression oculaire ou, à proprement parler, intra-oculaire. Cette pression est obtenue et entretenue par l'humeur aqueuse, liquide transparent produit par une glande située derrière l'iris et évacué au niveau de l'angle irido-cornéen.

Pourquoi la pression augmente-t-elle ?

La pression intra-oculaire augmente lorsqu'il existe un déséquilibre entre la quantité d'humeur aqueuse produite en permanence par le corps ciliaire et son évacuation de l'oeil pour rejoindre la circulation veineuse.

A-t-on mal ?

L’augmentation de la pression oculaire n’est pas douloureuse, vous ne ressentez rien, sauf si elle est très élevée ou d’augmentation brutale.  La tension oculaire n’est pas non plus visible à l’œil nu. Le fait que vous ayez, par exemple, les yeux rouges n’a aucun rapport. Inutile, dès lors, de regarder vos yeux dans la glace ! Le seul moyen de détecter une tension oculaire trop élevée est de consulter un ophtalmo. Il mesure cette tension chez les adultes de façon systématique, à chaque consultation.

Comment mesurer la tension oculaire ?

L’ophtalmo mesure la tension avec un tonomètre après vous avoir administré un collyre anesthésiant dans l’œil. Ce dernier n’est pas nécessaire si le spécialiste utilise un tonomètre à air, qui se contente de propulser un petit jet d’air sur la cornée pour effectuer l’examen. Bonne nouvelle, dans les deux cas, la manipulation ne dure que quelques instants et est indolore !

Quels sont les risques ?

Cette pression plus forte pèse sur la partie postérieure de l’œil et en particulier sur la papille optique, qui est la portion intra-oculaire du nerf optique. Progressivement, elle provoque la destruction des fibres nerveuses qui la composent. C’est le début du glaucome. Cette maladie va, à terme, endommager le nerf optique et altérer le champ visuel. Elle peut, dans les cas les plus poussés, rendre aveugle.

J’ai 40 ans, je peux avoir un glaucome ?

À partir de 40 ans, le risque augmente, d’où la nécessité de mesurer régulièrement la tension intra-oculaire. Le dépistage est particulièrement nécessaire si vous avez dans votre famille une personne qui a un glaucome, si vous êtes myope ou en cas de diabète. En cas de tension élevée - attention les mesures dites “normales” varient d’un individu à un autre - votre spécialiste pourra vous prescrire un collyre en traitement chronique qui permettra d’évacuer le liquide et de faire diminuer la pression.

CE CONTENU VOUS A PLU ?
4.8 / 5
16 votes