Quelles lentilles choisir ?

La réponse est simple : c’est votre ophtalmologiste qui sera en mesure de vous le dire. On l’oublie encore parfois, mais ces équipements optiques correcteurs sont des dispositifs médicaux qui demandent une prescription et un suivi du médecin. Votre ophtalmologiste va procéder à des tests et à des examens oculaires, puis il vous posera des questions sur votre style de vie pour déterminer quelles lentilles vous conviendront le mieux. Le choix dépend, en effet, de vos antécédents, de l'état de votre cornée, de sa capacité à secréter des larmes. Les lentilles de contact se divisent en deux grandes catégories, souples ou rigides. Chacune présente des avantages et des inconvénients.

Lentilles souples, les plus prescrites

Fini le temps où elles ne corrigeaient que quelques défauts visuels. Beaucoup de progrès ont été faits ces dernières années. Aujourd’hui, les lentilles souples peuvent corriger la grande majorité des problèmes de vision courants, fortes myopies, astigmatismes, hypermétropies, voire même la presbytie.

Nul besoin d'une longue période d'adaptation, elles offrent un grand choix de tailles et la souplesse de leur matériau hydrophile composé d’eau procure un confort immédiat. Elles s’adaptent à nos besoins, à nos envies, à notre rythme. Elles peuvent, en effet, être changées chaque jour, chaque semaine, chaque trimestre, voire chaque année s’il s’agit de lentilles souples traditionnelles. Autant de raisons pour lesquelles votre ophtalmologiste recommande des lentilles souples dans la plupart des cas. Elles ont vraiment tout bon ? Presque. Renouvelables fréquemment, elles se salissent aussi plus vite, au détriment du confort visuel.

Les lentilles rigides font de la résistance

Elles traînent encore l’image des lentilles dures auxquelles elles ont succédé. A tort, car les lentilles rigides sont devenues plus confortables. Elles ne nécessitent plus d’aussi longues périodes d’adaptation qu’auparavant, mais quelques jours seulement. Votre ophtalmologiste les conseillera notamment si vous avez des problèmes de sécheresse oculaire. Ou si votre œil ne supporte plus les lentilles souples pour différentes raisons mécaniques.

Plus besoin de lunettes ?

Ce n’est pas parce que vous portez des lentilles qu’il faut renoncer au port des lunettes. Quel que soit le défaut visuel, un conseil : gardez toujours près de vous une paire de lunettes correctrices. En cas de conjonctivite, d’irritations oculaires, de poussière dans l’œil, ou tout autre raison où il vous faudra retirer rapidement vos lentilles, vous apprécierez d’avoir vos lunettes à portée de main. Indispensables aussi dans votre voiture... Ce n’est plus une obligation légale depuis peu, mais une sage mesure de prudence..!

Dans tous les cas, suivez scrupuleusement les conseils d’usage de votre ophtalmo et de votre opticien ! Les lentilles sont des dispositifs médicaux, pas de simples accessoires.

CE CONTENU VOUS A PLU ?
4.8 / 5
10 votes