Yeux sensibles : les signes qui ne trompent pas

Vos yeux vous grattent ? Vous avez une légère sensation de picotement sur le contour de l'œil ? Ne cherchez plus ! Ces petits signes doivent vous alerter : vous avez probablement les yeux sensibles. Si vos yeux sont gênés par un larmoiement excessif, c'est qu'ils ont également besoin d'une attention particulière.

En tête de liste : le facteur environnement

L'environnement avec lequel vos yeux sont en contact peut venir les fragiliser. C'est le cas par exemple de la lumière, naturelle ou artificielle, avec sa plus ou moins grande intensité renforcée quand elle est en réverbération (eau, neige…). Qu'il soit sec, chaud, froid, humide ou encore venteux, l’air peut lui aussi rendre vos yeux particulièrement vulnérables. Cette sensation inconfortable peut s'accentuer pendant les beaux jours et la période des allergies saisonnières, lorsque le vent vient en douce déposer des pollens de graminées dans chacune de vos mirettes.

Enfin, il faut aussi compter avec le brillant rétroéclairage des écrans, la pollution atmosphérique, la fumée de cigarette ou encore l’air climatisé !

Yeux sensibles : peaufinez votre « morning routine »

Pour chouchouter et protéger vos yeux sensibles au quotidien, quelques gestes simples peuvent aider. Apaisez-les à l’aide de compresses imbibées d’eau thermale, de camomille ou de bleuet. Évitez les cosmétiques qui irritent la paupière et privilégiez les produits sans allergènes. Saviez-vous que certains cosmétiques sont spécialement testés pour être justement antiallergiques ? Aussi, pensez à nettoyer régulièrement vos pinceaux et éponges !

Protéger ses yeux sensibles : priorité aux solaires

Lunettes de soleil, un indispensable dans son sac :

Comme la peau, vos yeux peuvent s'abîmer avec le soleil. Pensez donc à sortir les yeux couverts en cas de forte luminosité ! Été comme hiver, optez pour un produit sûr pour vos différentes activités. Pour cela, veillez à bien vérifier la mention du marquage CE et de l'indice E-SPF (Eye-Sun Protection Factor) qui correspond au niveau de protection globale des verres contre les UV. C'est facile ! Plus la protection est grande, plus l'indice est élevé ! Choisissez l'E-SPF 50+ pour vos solaires. Veillez aussi au choix de la monture : plus elle sera couvrante, moins elle laissera luminosité et rayons nocifs vous agresser.

Choisir la bonne catégorie pour protéger ses yeux :

Sur une échelle de 0 à 4, la catégorie indique le niveau de protection contre l'éblouissement. Facile : plus la teinte est foncée, moins les yeux seront éblouis.

  • La catégorie 2 indique une protection moyenne. À choisir pour les temps d'hiver où la luminosité est suffisamment intense pour être gênante, mais où la catégorie 3, la plus courante, serait trop foncée !
  • La catégorie 3 est généralement suffisante pour la plupart des situations d'ensoleillement.
  • Le degré 4 est conseillé uniquement en cas d'ensoleillement extrême, sur l'eau ou sur la neige par exemple (mais interdit pour la conduite).
  • Vous avez des lunettes de vue ? Optez pour les verres photochromiques ! Ils s'adaptent aux changements de lumière en cas d'éblouissement et de gêne.

Si les symptômes s'aggravent ou persistent malgré une bonne routine, pensez à consulter votre médecin.