La bonne posture face à l’écran

En S devant l’ordinateur, la tête en appui sur une main, façon penseur de Rodin... vous avez sûrement, un jour, adopté cette position. À éviter absolument ! La meilleure manière de se protéger est de bien se tenir : dos droit, tête en position naturelle. Il importe de prendre garde à l’orientation de votre écran. Celui-ci ne doit jamais se trouver plus haut que l’axe de votre regard ! C’est d’autant plus important si vous êtes presbyte, car le port de verres progressifs oblige à travailler tête droite, voire relevée si l’écran est haut : c’est en effet dans la partie basse de ses verres que l’on voit bien en vision rapprochée. Notez également que l’écran ne doit pas, non plus, se trouver trop bas... ce qui est trop souvent le cas avec les ordinateurs portables.

La bonne lumière pour votre environnement de travail

Portez une attention toute particulière à l’éclairage de votre environnement de travail ! Prenez soin de privilégier les sources lumineuses indirectes, qu’elles soient naturelles ou artificielles : un écran face ou dos à la lumière, c’est de la fatigue assurée. La lampe de bureau (dotée d’un abat-jour, si possible) doit éclairer sans éblouir ni générer de lumière parasite. Mieux vaut choisir un écran de 17 pouces ou plus si l’on passe des heures devant l’ordinateur, pour plus de confort. Enfin, sachez qu’un écran trop bas ou trop incliné par rapport aux yeux, accroît le risque de reflets dus aux luminaires.
Par ailleurs, n’oubliez pas de régler le contraste et la luminosité de votre écran, c’est même la première chose à faire pour éviter l’éblouissement. Faites le test en ouvrant sur votre ordinateur un document avec un large fond blanc, une page sur traitement de texte, par exemple ; vous ne devez pas être ébloui, mais l’écran ne doit pas paraître trop gris non plus.

La bonne discipline au quotidien

Si vous portez des lunettes de vue, assurez-vous que votre correction visuelle est toujours bien adaptée. Avec des lunettes qui datent, vous ne serez pas au mieux devant l’écran. Si vous n’avez pas besoin de lunettes de correction, vous pouvez envisager de porter des lunettes qui filtrent une partie de la lumière bleue nocive. Demandez conseil à votre opticien. Ensuite, on suit la règle des 20/20/20 : un break de 20 secondes toutes les 20 minutes, en regardant à une distance de 20 pieds (environ 6 mètres). Le temps d’aller se servir un thé ou de jeter un coup d’œil par la fenêtre, par exemple. Tout changement d’environnement lumineux, de posture ou de cadre est bon à prendre. Enfin, clignez des yeux de temps en temps, pour éviter d’avoir l’œil fixe et sec. Allez, au travail !