Mal aux yeux : quand les symptômes associés sont soudains

Certains symptômes spectaculaires, associés à un œil douloureux, doivent amener à consulter immédiatement : par exemple, une baisse soudaine de l'acuité visuelle (vision floue, voile devant les yeux, etc.) ou altération de la vision (halo de lumière, taches noires, flash lumineux, etc.). Il faut s'alerter aussi si l'œil devient intolérant à la lumière et, encore plus, douloureux au mouvement. Ne pas hésiter non plus à consulter en urgence si le mal aux yeux est accompagné de l’un de ces symptômes : vertiges, forts maux de tête, nausées, frissons, grande fatigue, fièvre, etc.

Mal aux yeux : quand les symptômes associés sont plus courants

En cas de sensibilité à la lumière, rougeurs et vision trouble, il peut s'agir d'une kératite, une irritation de la cornée, qui atteint souvent des porteurs de lentilles de contact. Elle peut être virale, bactérienne ou fongique. C'est une urgence à diagnostiquer rapidement. Un traitement antibiotique ou un collyre vous seront prescrits qui feront disparaître la douleur. Cela sera certainement accompagné d'un ferme rappel des conditions d'utilisation et d'entretien des lentilles...

Les conjonctivites, qu’elles soient allergiques, bactériennes ou virales, même si elles sont le plus souvent indolores, peuvent parfois aussi être source d'un inconfort pouvant tourner à la douleur.

Vous ressentez une sensation de sécheresse, comme si votre œil était constamment irrité ? On appelle ça le syndrome de l'œil sec. Pensez à protéger vos yeux des courants d'air, évitez les lieux enfumés, éloignez les allergènes. Quand vous travaillez sur écran, faites des pauses de 20 secondes toutes les 20 minutes, en regardant au loin. Pensez aussi à cligner des yeux plus souvent : c’est normalement un réflexe, mais il s’oublie quand on fixe un écran.

Si la gêne est forte, vous trouverez en pharmacie des larmes artificielles qui soulagent de manière temporaire. Mais si les symptômes persistent, n'hésitez pas à consulter.

N'oubliez pas que les signes parfois les plus spectaculaires ne sont pas les plus graves, et inversementMieux vaut donc consulter pour « rien » que de passer à côté d'une véritable urgence ! Plus la prise en charge est rapide, plus les chances de ne garder aucune séquelle sont grandes.