Elle résulte le plus souvent d’une infection virale. Mais elle peut aussi venir d’une bactérie ou d’une réaction allergique - au pollen, par exemple. Techniquement, il s’agit d’une inflammation de la membrane recouvrant la partie blanche de l’œil et la face interne des paupières, sans danger pour l’acuité visuelle mais à traiter rapidement, car elle peut se révéler hautement contagieuse… Et désagréable. Nul besoin de vous précipiter chez l’ophtalmo, il s’agit juste d’adopter quelques réflexes simples.

1.

Pour éviter que l’intruse vienne titiller les deux yeux ou s’éternise, lavez-vous fréquemment les mains. Fuyez toute tentation de toucher ou frotter les yeux irrités. L’idéal est d’utiliser, si besoin, des compresses d’eau froide. 24 à 48 heures suffisent pour que la conjonctivite s’estompe et ne soit bientôt plus qu’un mauvais souvenir.

2.

Si les symptômes ont la mauvaise idée de persister, pas la peine de sortir l’artillerie lourde et les collyres ! Un simple lavage des yeux peut dans un premier temps suffire. Rincez-les matin et soir avec du sérum physiologique en dosettes. Séchez-les ensuite avec des compresses stériles.

3.

Puisque nos grand-mères ont (souvent) raison, pourquoi ne pas adopter leurs recettes ? La phytothérapie pourrait être une précieuse alliée. Des plantes comme le thym et l’Euphrasia ou encore l’eau de bleuet, vendues en pharmacie, vous pourraient vous aider ainsi à faire sa fête à l’effrontée !

4.

Si les symptômes persistent ou s’aggravent, une consultation chez le médecin, ou encore mieux, chez l’ophtalmologiste, s’impose.

5.

Si vous portez des lentilles de contact, retirez-les le plus tôt possible et consultez un ophtalmologiste rapidement en cas de persistance des symptômes, car cela peut-être plus grave qu’une simple conjonctivite.

Essayer de déterminer les sources de votre irritation

Vous êtes fréquemment sujet à la conjonctivite ? Méfiez-vous de certains irritants. La climatisation fait par exemple mauvais ménage avec nos yeux. Évitez aussi les pièces emplies de fumée. Si vous piquez une tête, pensez à porter des lunettes de natation étanches et par beau temps, dégainez les solaires !

Le printemps toque à la porte ou vous venez de tester votre nouveau mascara ? Si vos yeux réagissent à ce moment-là, la conjonctivite est probablement d’origine allergique. Faites d’abord preuve de bon sens et fuyez l’allergène ou l’élément déclenchant la réaction (acariens, poils d’animaux, cosmétiques, plumes, pollen…).

 

CE CONTENU VOUS A PLU ?
5 / 5
7 votes