Du froid et un café serré

Grâce à son action vasoconstrictrice, la caféine aide à calmer la douleur. Tout comme le froid. Appliquer une compresse d’eau froide ou, faute de mieux, une lingette fraîche sur le visage, la nuque et les tempes, soulage instantanément. Si bouger la tête n’accentue pas la douleur, vous pouvez même essayer de la passer entièrement sous l’eau !

Du calme et de l’obscurité

Si possible, même au travail, demandez à ce que l’on vous installe dans une salle pour que vous puissiez vous allonger. L’idéal est de rester dans le calme et dans l’obscurité, car les migraines peuvent provoquer une sensibilité exacerbée à la lumière et au bruit. Quelques exercices de respiration vous aideront à calmer les tensions intracrâniennes : inspirez profondément en gonflant au maximum le ventre, puis expirez lentement. À faire cinq fois de suite.

Un massage relaxant aux huiles essentielles

Les huiles essentielles de menthe poivrée ou de lavande sont connues pour soulager les migraines. Mettez-en sur vos doigts une à deux gouttes et massez sur les tempes par mouvements circulaires, en exerçant une pression plus ou moins forte en fonction de l’intensité de la douleur. Continuez au niveau du creux du haut de la nuque et sous l’arcade sourcilière, si c’est là que la douleur se loge.

Des granules d’homéopathie

Les préparations homéopathiques Iris versicolor 9 CH sont les plus prescrites dans la prise en charge de la migraine ophtalmique. Les prises doivent être rapprochées, avec 3 à 5 granules toutes les 30 minutes au début de la crise. Espacez-les dès que vous sentez une amélioration.

Des médicaments antalgiques

Le paracétamol et des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont deux antalgiques à toujours garder dans sa trousse à pharmacie. Adaptez la dose à l’intensité de votre douleur. Toutefois, si ces épisodes migraineux se répètent plus de deux fois par mois, hop, filez chez votre médecin généraliste ! Il vous aidera à mieux gérer d’éventuelles récidives.