Yeux qui piquent : les causes

Un symptôme ne peut être expliqué par une seule cause, la vie serait trop simple ! Votre picotement dans les yeux peut avoir plusieurs origines.

Ainsi, les causes environnementales figurent en tête de liste : la poussière et le vent peuvent en effet provoquer des picotements. Les allergies, saisonnières (l’inévitable pollen) ou permanentes (dues aux acariens, par exemple), peuvent elles aussi être à l’origine de conjonctivites qui occasionnent des picotements et irritations oculaires vous donnant l’aspect d’un lapin atteint de myxomatose (soyons francs).

Un médicament, une crème pour le visage ou la solution utilisée pour nettoyer vos lentilles sont d’autres éléments pouvant justifier l’apparition de picotements. Veillez à bien identifier le coupable !

La sécheresse oculaire, également connue sous le nom de syndrome des yeux secs, peut elle aussi causer cette sensation désagréable. Ce syndrome est lui-même causé par d’autres facteurs, externes ou comportementaux, comme le port de lentilles ou la fatigue oculaire provoquée par de trop nombreuses heures passées devant les écrans sans cligner des yeux.

Des picotements peuvent aussi être le signe d’une kératite (inflammation de la cornée) ou d’une inflammation de la paupière, qui nécessitent un contrôle par un ophtalmologiste. Des réactions à ne pas négliger.

Comment soulager vos yeux des picotements ?

Savoir, c’est bien, apaiser, c’est mieux ! De simples astuces peuvent soulager ces picotements désagréables. Le principe est simple : préserver le film lacrymal de votre œil afin d’éviter toute sécheresse oculaire.

On commence par un mouvement que vous effectuez 28 000 fois par jour sans même vous en apercevoir : cligner des yeux. Et c’est logique : si vous ne clignez pas des yeux, ces derniers finissent par s’assécher, puis par vous piquer ou vous démanger.

Vous pouvez aussi baisser votre thermostat : c’est bon pour la planète, pour votre facture d’électricité et pour vos yeux. Pour compléter votre intérieur, optez pour un humidificateur d’air qui préservera l’hydratation de vos yeux.

En parlant d’hydratation, n’oubliez pas de boire 1,5 litre d’eau par jour : il ne s’agit pas seulement d’étancher votre soif, mais également de veiller à ce que l’ensemble de vos cellules soient bien hydratées. Résultat : un teint de pêche, une peau rebondie et des yeux en parfaite forme. Des gouttes hydratantes ou une compresse mouillée d’eau froide soulageront également vos yeux de biche !

Sachez que votre alimentation est votre alliée : un régime riche en antioxydants et en oméga-3 vous permettra d’atténuer le syndrome des yeux secs. Leurs vertus anti-inflammatoires peuvent vous aider à résoudre le manque de lubrification. À vous les noix et les carottes… logique quand on repense au lapin et à sa myxomatose !

Enfin, si les symptômes persistent ou se transforment en brûlures, consultez sans attendre un ophtalmologiste. Mieux vaut prévenir que guérir !

CE CONTENU VOUS A PLU ?
4.5 / 5
11 votes