1. Les premiers chiffres

Sur votre ordonnance, ils correspondent à la puissance du verre nécessaire pour compenser votre défaut visuel et donc, « bien voir ». Chaque ophtalmologiste peut l’écrire différemment, mais vous retrouverez toujours des chiffres pour l’œil gauche (OG) et l’œil droit (OD), parfois avec la mention « vision de loin » (VL).

Par exemple : OD - 1,00 OG - 0,75 ou OD + 0,50 OG + 0,75

Ce que cela signifie :

Si le chiffre est précédé du signe -, cela indique une myopie (voir mal de loin), s'il est précédé du signe +, c’est une hypermétropie (voir mal de près).
En langage technique, on appelle ce chiffre « la sphère », et votre ordonnance peut très bien s’arrêter seulement à deux chiffres (un pour chaque œil, précédé d’un signe positif ou négatif).

À savoir pour la myopie : jusqu’à une valeur de 2, votre correction est faible ou moyenne. À partir de 6, elle est considérée comme forte. Au-delà de 9, elle devient exceptionnellement élevée. Pour l’hypermétropie : les valeurs sont moyennes jusqu’à 2, et dépassent rarement le 4.

2. La mention éventuelle de l’astigmatisme

L’ordonnance peut se poursuivre avec un chiffre entre parenthèses suivi d’un degré : c’est pour l’astigmatisme.

Exemple : OD - 1,00 (- 0,50) 90° OG - 0,50 (- 0,50) 170°

Ce chiffre (que les pros appellent « cylindre ») est précédé le plus souvent d’un signe négatif. Le degré indiqué après la parenthèse correspond à l'axe de l'astigmatisme. Cette donnée est très importante pour l’opticien au moment du montage des verres dans votre monture.

3. Et si vous êtes presbyte...

L'ordonnance peut ensuite indiquer une valeur pour la « vision de près » (VP), qui indique la presbytie. Il est précédé, le plus souvent, du signe Add, pour « addition ». Cette correction vient soit toute seule, ce qui signifie que vous n’avez pas d’autres défauts visuels, soit en complément de la correction pour la vision de loin.

À savoir : votre addition révèle votre âge. Elle s’élève avec les années. À 1, vous êtes dans la quarantaine dynamique ; à 2,5, dans votre soixantaine flamboyante.
Par exemple, une ordonnance sans correction de loin : Add 1,25, sans précision d’œil droit et gauche, puisque les additions sont toujours identiques.
Par exemple, une ordonnance avec correction de la myopie et de l’astigmatisme : OD - 1,00 (- 0,50) 90° OG - 0,50 (- 0,50) 170° Add 1.

4. Enfin, l’écart pupillaire !

Enfin, l’ordonnance indique un écart pupillaire (c’est nouveau) : l’ophtalmologiste précisera soit un chiffre, soit deux (un par œil).

Par exemple : 66 ou OD 33,5 OG 32,5

Cet écart correspond à la distance entre les deux pupilles : cette mesure facilite un centrage parfait des verres en fonction de votre vue.

Pourquoi les chiffres diffèrent-ils entre l’ordonnance et les documents fournis par l’opticien ?

Les valeurs de correction visuelle inscrites d’une part sur l’ordonnance de l’ophtalmologiste, et d'autre part sur le dossier de l'opticien, le certificat d’authenticité ou la carte de garantie des verres de vue, peuvent être différentes. Par exemple : vous pouvez lire sur l'ordonnance de l’ophtalmologiste une valeur de - 1,00 (- 0,50) 90° et sur les documents de l’opticien - 1,50 (+ 0,50) 110°. Ces deux corrections sont identiques. Il s’agit juste d’une différence de notation, les ophtalmologistes s’exprimant en cylindre négatif et les opticiens et fabricants de verre, en cylindre positif, ce qui impacte presque tous les chiffres de la formule.

Pourquoi les chiffres diffèrent-ils entre les lentilles de contact et les verres correcteurs ?

Les paramètres d’une ordonnance pour des lunettes ou pour des lentilles ne sont pas forcément identiques. En effet, le besoin de correction du défaut visuel peut varier, puisque la distance entre la surface de l’œil et la lentille ou la surface de l’œil et les lunettes, est différente.

Au final, rassurez-vous, les chiffres peuvent varier, mais vous avez bien la même correction !

À savoir :

  • Si vous avez entre 16 et 42 ans, votre ordonnance ophtalmologique est valable cinq ans
  • Si vous avez plus de 42 ans, elle est valable trois ans

Durant cette période, l’opticien est en mesure de vérifier votre vue avant de vous délivrer de nouvelles lunettes, sauf mention contraire de votre ophtalmologiste.
Les ordonnances ophtalmologiques sont valables seulement un an pour les moins de 16 ans.

Glossaire utile de mon ordonnance ophtalmologique

OD : œil droit

OG : œil gauche

ODG : œil droit et gauche

VL : vision de loin

VP : vision de près

VI : vision intermédiaire

AV : acuité visuelle

ADD : addition (presbytie)

SPH : sphère

CYL : cylindre

EP : écart pupillaire

NR : non renouvelable

NS : non substituable

VOUS VOULEZ Y VOIR ENCORE PLUS CLAIR ?

Regardez cette courte vidéo, qui décrypte toutes les subtilités de l'ordonnance ophtalmo !