Pigmentation et grain de beauté dans l’œil : les différentes lésions pigmentées de l’œil

Vous observez l’apparition d’une pigmentation ou d’un grain de beauté dans votre œil ? Il peut s’agir d’un grain de beauté tout à fait anodin, comme d’un mélanome de l’œil. En effet, comme la peau, les yeux contiennent des mélanocytes, responsables de la couleur de nos yeux, et de leur protection contre les UV. Ces cellules peuvent évoluer en grain de beauté, ou à terme, en mélanome.

Les mélanocytes des yeux se trouvent dans les couches intermédiaires pigmentées du globe oculaire, qu’on appelle également l’uvée. Ainsi, une pigmentation ou un grain de beauté peut apparaître au niveau de l’iris, au niveau du corps ciliaire (attaché au cristallin), ou de la choroïde (la partie entre la sclère et la rétine). Se rapprocher de son ophtalmologiste est alors nécessaire pour s’assurer que cette pigmentation ne présente aucun risque pour votre santé, et pour la santé de vos yeux. En effet, certaines pigmentations et certains grains de beauté sont tout à fait bénins, et n’exigent qu’un suivi régulier. Dans d’autres cas, il peut s’agir d’un début de mélanome uvéal, autrement appelé cancer de l’œil.

Si le mélanome uvéal est le cancer de l’œil le plus fréquent chez l’adulte, il reste relativement rare, avec une moyenne de 500 cas diagnostiqués chaque année en France. Il peut survenir à tout âge, bien que l’on constate un pic des cas autour de la cinquantaine.

Grain de beauté dans l’œil : quels sont les signes à surveiller ?

Si vous avez un grain de beauté dans l’œil ou une pigmentation, un premier rendez-vous avec l’ophtalmologiste est nécessaire pour comprendre la nature de cette coloration. Ensuite, si aucun signe cancéreux n’est observé, un suivi annuel ou tous les six mois est recommandé. Si entre les contrôles, des symptômes apparaissent, certains signes doivent vous amener à consulter au plus vite :

  • Une évolution de la superficie, de la forme, de l’apparence de la pigmentation ou du grain de beauté dans l’œil ;
  • Une rougeur de l’œil ;
  • Un gonflement du globe oculaire ;
  • Une baisse d’acuité visuelle ;
  • La perception d’éclairs lumineux, comme des flashs de lumière soudain ;
  • La perception de corps flottants, de tâches, venant brouiller votre vision ;
  • Une altération du champ visuel.

En présence de ces symptômes, prenez rapidement rendez-vous chez le spécialiste qui vous suit, pour en identifier la cause, et juger de l’intérêt d’un traitement. Ne paniquez pas pour autant : il ne s’agit pas nécessairement d’un cancer de l’œil, ces symptômes peuvent aussi être liés à une cataracte - qui s’opère très bien de nos jours -, d’un décollement de la rétine, d’un autre type d’infection, ou d’un simple corps flottant. Seul votre ophtalmologiste pourra poser un diagnostic.

Comment diagnostiquer ou écarter la possibilité d’un cancer de l’œil ?

Si la pigmentation ou le grain de beauté observés dans votre œil se révèlent être un mélanome uvéal, c’est la rapidité de la prise en charge qui fera toute la différence pour préserver votre œil. Pour écarter ou confirmer la piste du cancer de l’œil, plusieurs examens peuvent être effectués :

  • Un premier examen clinique : votre ophtalmologiste effectue un contrôle de votre vue, observe les éventuelles lésions, et pour mieux jauger le grain de beauté ou la pigmentation, pratique un fond de l’œil.
  • Des examens complémentaires : si le fond de l’œil affirme la présence d’une tumeur, l’ophtalmologiste peut vous orienter vers une échographie oculaire, voire une IRM, un scanner ou une angiographie.

Ces examens permettront d’identifier la nature de la lésion, sa taille, ses risques d’évolutions, et d’écarter ou d’affirmer la présence d’une tumeur maligne. S’il s’agit bel et bien d’un cancer de l’œil, les examens permettront de préciser la marche à suivre et le traitement le plus indiqué.

Les traitements en cas de grains de beauté dans l’œil cancéreux

La prise en charge du cancer de l’œil se fait à l’hôpital, par une équipe de professionnels de santé spécialisés. La nature du traitement est adaptée au cas par cas, selon l’âge du patient, son état de santé général, la taille de la tumeur, et sa localisation dans l’œil. Plusieurs traitements sont envisageables :

  • La protonthérapie : il s’agit d’une forme spécifique de radiothérapie, basée sur l’utilisation de faisceaux de protons. C’est le traitement le plus courant pour le cancer de l’œil.
  • La curiethérapie : indiquée lorsque le cancer se caractérise par plusieurs petites tumeurs situées à l’arrière de l’œil. Dans ce cas, on expose les tumeurs à des particules radioactives, pour irradier la tumeur.
  • La chirurgie : selon la taille et l’emplacement de la tumeur, une intervention chirurgicale peut être pratiquée.
  • L’énucléation : pour les cas les plus sévères, dans lesquels la tumeur s’est largement développée, l’énucléation est la solution de dernier recours. Dans ce contexte, le patient se verra proposer une prothèse par la suite.

Dans tous les cas, le meilleur moyen de préserver sa santé et sa vision reste de réagir au plus tôt en cas de doute. Si vous avez un grain de beauté dans l’œil ou une pigmentation, ne prenez pas de risques, et contactez votre ophtalmologiste rapidement. Par la suite, tenez-vous à un suivi régulier, au minimum tous les ans.

Trouver un ophtalmo
CE CONTENU VOUS A PLU ?
4.8 / 5
27 votes