Chez l’opticien : respectez les gestes barrière

Parmi d’autres bonnes nouvelles, le déconfinement a permis aux opticiens d’ouvrir les portes de leurs magasins à tous les patients, après la tenue d’un service minimum d’urgence durant le confinement assuré par des opticiens volontaires. En bon professionnel de santé, votre opticien met tout en œuvre pour vous accueillir dans des conditions optimales visant à assurer votre sécurité sanitaire : port du masque, distanciation physique, désinfection des mains, surfaces, instruments et montures que vous essaierez… N’hésitez donc pas à lui rendre visite pour tous vos besoins optiques. Nous vous conseillons de prendre rendez-vous en ligne ou par téléphone, afin de permettre à votre opticien de réguler la fréquentation en magasin et ainsi de vous protéger, tout comme son équipe.

Vous avez besoin de lunettes à votre vue ? Pensez également à vérifier si votre ordonnance est valable ! Votre opticien et maintenant votre orthoptiste peuvent pratiquer un examen de la vue et adapter et / ou renouveler votre prescription optique sous certaines conditions. 

Vous n’avez pas d’ordonnance ou si votre ordonnance n’est plus valable ? Il faudra vous rendre chez votre ophtalmologiste. Pensez à prendre rendez-vous dès à présent.

Besoin de changer de lunettes ? Vérifiez si la dernière ordonnance de votre ophtalmo est toujours valide !

 

Enfin dehors : profitez pleinement de la lumière, sans ses inconvénients !

Ce n’est pas parce qu’il est possible de sortir de chez soi sans attestation de sortie qu’il faut cesser de faire preuve de vigilance… Le port du masque reste recommandé, et avec lui arrive un obstacle pour les porteurs de lunettes : la buée. Lisez notre article et découvrez les conseils à suivre pour limiter la buée sur vos lunettes lorsque vous portez un masque.

Autres ennemis de notre vue à l’extérieur : les UV et l’éblouissement. Saviez-vous que même des verres clairs, selon leur matériau ou traitement, sont susceptibles de vous protéger des UV ? En revanche, c’est la teinte du verre qui limite l’éblouissement, lequel pouvant aller du simple inconfort à un véritable handicap, voire à vous mettre en danger si vous êtes ébloui au volant.

Deux alliés pour vous protéger à la fois des UV et de l’éblouissement : les lunettes de soleil (comment choisir vos solaires ? Suivez le guide), et les photochromiques. Si vous ne connaissiez pas les verres photochromiques, sachez qu’ils se teintent en fonction de la luminosité. Certains peuvent même s’utiliser sous un pare-brise traité contre les UV. Pratique pour ne pas avoir à transporter plusieurs paires de lunettes sur soi… Et ne pas se toucher le visage si vous devez changer de lunettes en cours de journée !

Prendre soin de sa vue au travail ou à la maison

Durant le confinement, nous avons été nombreux à utiliser nos écrans de façon soutenue, pour télétravailler, pour assurer l’éducation des enfants et étudiants, ou encore tout simplement pour passer le temps. Il y a fort à parier que ce sont des habitudes qui ne vont pas changer de sitôt.

Heureusement, il existe des gestes simples à adopter pour continuer à utiliser nos smartphones, ordinateurs et autres tablettes tout en limitant leur impact sur nos yeux :

  • À tous les âges, on fait des pauses régulièrement. Une règle facile à mémoriser pour tous : toutes les 20 minutes, on regarde au loin pendant 20 secondes. 
  • Posture, distance par rapport à l’écran… Tous nos conseils pour limiter la fatigue visuelle.
  • Avec le soleil et certaines sources d’éclairage, les écrans numériques sont des émetteurs de lumière bleue. Or, une exposition prolongée à la lumière bleu-violet contribue à long terme au vieillissement de nos cellules rétiniennes. Pour s’en protéger, il existe des lunettes spécifiques, filtrant la lumière bleue nocive et qui peuvent laisser passer la partie de la lumière bleue qui est bénéfique pour notre organisme. Demandez conseil à votre opticien !

[1] Le renouvellement de votre prescription de lunettes est possible dès lors qu’il n’a pas d’opposition de votre ophtalmologiste notifiée sur l’ordonnance, pas de contre-indication médicale. Votre ordonnance doit dater de moins d’un an pour les patients âgés de moins de 16 ans, de moins de 5 ans pour les personnes entre 16 et 42 ans, et de moins de trois ans pour les patients de plus de 42 ans. Toute modification de votre ordonnance de lunettes doit être notifiée à votre ophtalmologiste par l’opticien ou l’orthoptiste.

[2] La lumière bleue nocive induit du stress oxydant et limite les défenses antioxydantes, pouvant contribuer à accélérer le vieillissement rétinien, Marie et al., Cell Death and Disease, 2018.

CE CONTENU VOUS A PLU ?
5 / 5
30 votes